Cerhum révolutionne la chirurgie grâce à son greffon sur-mesure !06/02/2019

La société liégeoise Cerhum souhaite lever 2,5 millions d’euros auprès d’investisseurs privés pour financer le développement d'un greffon sur-mesure en céramique, un procédé révolutionnaire en chirurgie, permettant une régénération osseuse exceptionnelle.

Cerhum est fondée en 2015 par Grégory Nolens, la société spécialisée dans la fabrication d’implants médicaux par impression 3D, implantée au sein du Liege Science Park, est actuellement en pleine expansion. Elle met également ses services à disposition des industries de pointe telles que le domaine de l’aéronautique, le spatial mais aussi la joaillerie et l’horlogerie.

Jusqu’ici soutenue par les pouvoirs publics, dont Meusinvest, l'entreprise souhaite lever 2,5 millions d’euros, en ouvrant son capital à des groupes privés, afin de terminer les essais cliniques et lancer la commercialisation de son greffon sur-mesure qui peut intervenir dans plusieurs cas : « ça concerne des personnes qui ont eu un cancer au niveau de la mandibule, par exemple, que l’on doit après reconstruire. Il peut être aussi utilisé sur des patients qui ont des maladies congénitales, comme un bec de lièvre assez important , ou des patients qui ont eu un accident de la route ou un accident de sport, après une fracture du crâne ou ce genre de choses » explique Grégory Nolens, Créateur de Cerhum. 

La société a donc élaboré une méthode innovante qui permet de réduire fortement le taux de rejet de l'organisme. En effet, Jusqu'à aujourd'hui, pour réparer une mâchoire, par exemple, il faut utiliser un implant en métal ou en plastique, qui comporte des risques de rejet importants, ou alors prélever un bout d'os dans la jambe, qui peut inclure des effets secondaires. Grâce au greffon,  réalisé à base de calcium et de phosphate, totalement biocompatible, et imprimé dans une structure poreuse, associé, finalement, à la modélisation développée par le partenaire 3D-SIDE, une régénération tissulaire rapide et efficace sera possible, « ça va être beaucoup plus rapide et plus confortable pour le patient, grâce à une anesthésie plus courte. De plus, c’est une médecine régénérative, ce qui signifie que vous n’avez pas un bout de titane dans la mandibule, par exemple, mais bien une partie en céramique qui va se transformer en os » résume Khanh Tran Duy, CE-CEO de 3D-side. Cette technologie devrait donc arriver sur le marché à la mi-2019 avec un premier patient opéré en mai.

 

 

Source : RTBF

Ingrédients et additifs alimentaires en Wallonie 27/08/2019

L’écosystème wallon est particulièrement performant dans ce secteur. On vous explique pourquoi !...
more
MyBone - © Cerhum

MyBone : l’os synthétique wallon miracle 29/08/2019

La société Cerhum, associée à la société 3D-Side, révolutionne la chirurgie cranio-maxillo-faciale et...
more