D-tek lance le premier test sérologique multiplex23/06/2020

Après 3 mois de développement, la société montoise D-tek sort une trousse de diagnostic sérologique pour la détection de 5 anticorps spécifiques du SARS-CoV-2 responsable du COVID-19. Un développement 100% wallon (grâce notamment à la participation active et efficace du CHU Ambroise Paré, UMons, Materia Nova et le CHU Tivoli) et une première mondiale ! En effet, il n’existe actuellement que des trousses monoplex qui ne testent qu’un antigène à la fois. COVIDOT 5 IgG permet en outre un diagnostic en seulement 1 heure.

Située dans le Parc scientifique Initialis de la ville de Mons, D-tek est une société de biotechnologie spécialisée dans le développement et la fabrication de trousses de diagnostic pour les maladies auto-immunes humaines. En dépit du confinement, ses équipes se sont investies ces derniers mois pour contribuer activement à la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Le COVIDOT 5 IgG est le premier test sérologique multiplex capable de détecter simultanément 5 anticorps spécifiques au virus COVIDE-19 (Nucléocapsid, S1+S2 (ECD), S1, S2 et RBD). Certains patients (testés PCR positifs et donc de réels malades) ne développent en effet pas tous les anticorps. Ces patients sortent donc parfois négatifs sur des tests actuellement utilisés dans les laboratoires. Cette trousse permettra donc de définitivement mieux caractériser les patients et de déterminer avec précision si leur système immunitaire a ou pas été mis en contact avec le COVID-19.

Cette information est essentielle pour le diagnostic des patients mais également pour toutes les futures étapes de développement et notamment dans la partie "vaccins". Malgré le soulagement du déconfinement, le virus circule toujours et nous devons être prêts pour un potentiel rebond.

Cette trousse est actuellement disponible à des fins de recherche (RUO - Research Use Only) mais D-tek travaille activement avec ses partenaires scientifiques à l'enregistrement qui la rendra accessible à tous les laboratoires d'analyse en Belgique et dans le reste du monde car plus de 80% du chiffre d’affaires de la biotech montoise est à l'exportation. Ses partenaires italiens, espagnols, tunisiens, russes et indiens attendent donc d'ores et déjà de pouvoir distribuer cette nouvelle trousse dans leurs pays respectifs.

Delphi Genetics a récemment quadruplé ses capacités de production suite à une forte augmentation de la demande.

Le Biopark de Charleroi a le vent en poupe 03/07/2020

Le pôle d’excellence dans les biotechnologies se prépare à recruter massivement dans les mois à venir. 300...
more

Horse-Pass : la première plateforme de commerce de chevaux 07/07/2020

Encore un bel exemple que la crise que nous traversons peut aussi être une belle occasion de se réinventer....
more