Fairwind, l'éolien vertical et compact13/10/2020

Fairwind, qui développe des éoliennes à axe vertical de 10 à 50KW à destination de PME ou d'exploitations agricoles, est déjà leader en son domaine en Belgique. Son fondateur historique Philippe Montironi et son nouveau CEO et actionnaire, Vincent Boon Falleur, ambitionnent à présent de faire de la start-up hennuyère la référence du "petit" éolien à axe vertical en Europe.

En 2007, l'entrepreneur wallon Philippe Montironi se lance dans les énergies renouvelables et fonde Fairwind qui propose aux agriculteurs et aux PME des alentours de produire et de consommer leur propre électricité verte grâce de "petites" éoliennes à axe vertical.

A ce jour, Fairwind a déjà installé 45 éoliennes, soit une capacité d'1MW et 20 projets sont en cours. Les éoliennes de Fairwind sont également commercialisée par l'énergéticien Engie. Le chiffre d'affaires de 2019 s'élevait à 2 millions d'euros et depuis cet été, la petite équipe de Seneffe compte bien se lancer à l'international. Son nouvel actionnaire, qui vient du secteur bancaire et a une longue expérience en tant que consultant en Chine, Vincent Boon Falleur, a rejoint Philippe Montironi à la tête de la boîte. Son objectif? Développer ses ambitions commerciales en installant 50 à 100 éoliennes chaque année à partir de 2025, soit 5 à 10 fois plus qu'aujourd'hui. "C'est très ambitieux mais c'est faisable. Nous avons un plan", commente Vincent Boon Falleur, co-CEO de Fairwind.

Les acheteurs étrangers devraient vite être séduits par cet éolien "compact" qui ne ressemble en rien aux éoliennes que l'on peut voir dans nos campagnes. Les deux produits de Fairwind consistent en deux modèles d'éoliennes à axe vertical, l'une s'élevant à 18 mètres au-dessus du sol (10kW) et l'autre à 32 mètres (55kW). Celles-ci représentent un investissement d'environ 100.000 et 200.000 euros respectivement. "Nous proposons un retour sur investissement sous les 5 à 10 ans pour un produit qui a une durée de vie d'une vingtaine d'années", indique Philippe Montironi. Conçues en aluminium, ces éoliennes présentent également le grand avantage d'être 100% recyclables.

Fairwind a déjà vendu une éolienne à Zurich et une autre en Arabie Saoudite. "Un projet pour installer une éolienne en antarctique est en cours", souligne Vincent Boon Falleur.

 

Source: l'Echo

Warq : du casque de jeu au casque de policier 27/10/2020

Avec leur casque de protection intégral, Quentin Mulders et Zoé Absil, les fondateurs de la start up carolo...
more

La pépite lactée de Legast primée à l'international 27/10/2020

Le Rio Kubali de Thibaut Legast et Patricia Ferrero a reçu...
more