• Espace des Arts de Chalon-sur-Saône
  • Palais Guimet & Maison de la Danse à Lyon
  • Croquis pour le Théâtre Théo Argence à Lyon

Trois projets en France pour l'architecte Pierre Hebbelinck13/11/2018

L'Atelier d'Architecture Pierre Hebbelinck (Liège) a été choisi pour porter trois projets de rénovation, restructuration et transformation en France, à Lyon et Chalon, en collaboration avec le bureau lillois HBAAT.

Inauguration de l'Espace des Arts à Chalon

La réouverture de la Scène Natio­nale de l'Espace des Arts de Chalon-sur-Saône a eu lieu fin septembre.

L'Espace des Arts est une des premières grandes constructions françaises qui a offert l'accès pour tous à la culture. Sa rénovation et sa modernisation posent la question des enjeux qui la fonde : du confort du spectateur à l'identité d'une ville dans sa région, du capitonnage d'un fauteuil aux relations du territoire, tout est concerné. Ce bâtiment, au-delà de sa valeur constructive et historique, est aussi avant tout un patrimoine immatériel. La mémoire du lieu est la vraie racine que nous voulons préserver pour ce projet. Ceci nous permet d'envisager au mieux les aspects constructifs de cette architecture héritage d'une modernité perdue.

L'endroit comprend 3 salles de spectacles (850, 500 et 100 places), des espaces d'expositions, un café, des résidences et espaces pour les artistes. La visibilité et l'accès au lieu sont facilités par un travail important au niveau des accueils et par l'ouverture sur le parvis de l'espace sous le porte-à-faux de la grande salle et le rehaussement de la cage de scène pour les résidences d'artistes.

Restructuration du Palais Guimet et mise en place d'une Maison de la Danse à Lyon 

Suite à ces nombreux voyages en Orient, l'industriel Emile Guimet décida de créer le Palais Guimet comme un musée des religions asiatiques en 1879. Depuis son existence, le Palais a connu des programmations successives atypiques et prestigieuses qui en font le témoin d'une architecture qui cherche aujourd'hui à être restituée. Il s'agit ici de recomposer l'héritage passé à travers la révélation de certaines valeurs patrimoniales occultées au fil du temps et dans le souci de créer un équipement culturel contemporain résolument tourné vers la ville.

La cohabitation entre le musée d'archéologie existant et le nouveau programme instauré par la Maison de la Danse fait naître des rencontres retranscrites spatialement par un travail architecturé des circulations. La Rotonde existante est évidée et devient ainsi un espace d'accueil magistral grâce à la lumière zénithale et la présence d'une circulation à double volée circulaire. La salle de spectacle, à triple hauteur et située au cœur du bâtiment, joue avec les niveaux par le biais des coursives du balcon et des escaliers. L'architecture suscite ainsi le « vu sans être vu ». L'extension accentue ce sentiment et joue subtilement avec la matérialité entre verres striés et transparents. Elle abrite l'escalier comme la pierre triangulaire contemporaine de l'édifice Guimet et crée ainsi un «théâtre d'ombre et de lumières» par les déplacements des utilisateurs.

Transformation et extension du théâtre Théo Argence à Lyon

Elles ont pour objectif de satisfaire le confort à la fois des artistes – à travers les loges et la qualité des deux salles en termes d'espace de jeux, d'acoustique ou d'outil scénographique – mais aussi des acteurs de la vie du théâtre, de l'ouvreuse à la directrice en passant par les techniciens, et enfin du public initié ou non initié. 

Dans l'esprit d'un théâtre de ville, le projet de réhabilitation s'appuiera sur trois axes. En premier lieu, le rapport au sol est transformé pour s'harmoniser avec le grand parvis face à la place Ferdinand Buisson. Le second axe est ce que l'on pourrait définir comme le corps du théâtre, avec la transformation scénique des deux grandes salles et la refonte de leurs accès, mais surtout avec l'extension à l'arrière permettant de mettre la scène et l'arrière scène de plein pied avec la ville. Par le jeu de vitrages transparents et opalescents de la façade arrière, pendant de la façade avant, la lumière intérieure du théâtre rayonne ainsi telle une lanterne urbaine. Enfin, la réorganisation des services administratifs, des locaux techniques et des loges, placés de part et d'autre de la grande salle, permettra de montrer la vie du théâtre depuis la ville.

Col&MacArthur: nos dirigeants se l’arrachent 29/11/2018

La célèbre maison horlogère basée à Bassenge en province liégeoise, ...
more

Alibaba débarque en Europe 13/12/2018

Alibaba investit 75 millions d’euros à l’aéroport de Liège pour la...
more