Warq : du casque de jeu au casque de policier27/10/2020

Avec leur casque de protection intégral, Quentin Mulders et Zoé Absil, les fondateurs de la start up carolo Warq, ont déjà conquis le marché européen de l’airsoft et du paintball, deux activités dans lesquelles des équipes s’affrontent en se tirant dessus, avec des petites billes en plastique pour l’un et des billes de peinture pour l’autre. Le couple propose à présent des casques d’entrainement pour la défense et les forces de l’ordre.  L’armée française a déjà passé commande et l’Allemagne et les Pays-Bas se montrent intéressés aussi.

Le produit phare de Warq, née il y a deux ans à Charleroi, c’est son casque de protection unique et intégral 100% sans buée. Les amateurs d’airsoft et de paintball qui devaient combiner lunettes, masques et grillages sont ravis. Ce marché de loisirs représenterait près de deux millions de personnes en Europe.

Ce casque intégral répond aussi parfaitement aux normes pour les entraînements des forces de l’ordre, la police par exemple. « Il faut savoir que les policiers ont besoin de s’entraîner régulièrement, mais pas forcément avec leur matériel d’opération qui, dans certains cas, est extrêmement coûteux. Autant éviter les casses inutiles. L’autre aspect, c’est que ces unités s’entraînent aussi avec des munitions différentes de celles des opérations réelles, elles vont plutôt privilégier des munitions marquantes, genre paintball et là, notre casque est évidemment pertinent », explique Zoé Absil.

Nous venons de faire une grosse commande avec l’armée française, via un de nos partenaires qui travaille en France, nous avons une grosse quantité de casques qui partent“, se réjouit Quentin Mulders. « On travaille maintenant avec l’Allemagne, avec la Hollande, enfin avec plein d’autres pays“.

La start up ambitionne à présent de développer un casque pour des situations réelles. « On envisage et on aimerait bien mettre au point un casque opérationnel qui permette de travailler avec mais c’est une question de budget et de temps », précise Quentin. Celui-ci pourrait ensuite être optimisé grâce la réalité augmentée.

 

Sources : Le Soir et la RTBF

Thales Alenia Space : objectif Lune, puis Mars 17/11/2020

Dans le cadre du programme américain Artemis, ...
more

La Wallonie, terre des sciences du vivant 23/11/2020

Région profondément exportatrice, la Wallonie a vendu en 2019, pour une cinquantaine de milliards d’euros à...
more