Impossible is nothing !18/05/2017

Bonjour à toutes et à tous,  

Chaque victoire est unique en son genre : il y a la première, la plus émouvante ; les autoritaires, les chanceuses,... et puis il y a les victoires au bout du suspense, celles où l'on refuse de baisser les bras, où l'on se dit que c'est possible même si personne d'autre n'y croit. C'est une victoire de ce genre que nous venons de remporter. 

Ce rallye d'Argentine restera à jamais gravé dans mon esprit, et dans celui de tous les fans de rallye. La bataille à coups de secondes que nous nous sommes livrée avec Elfyn Evans et Daniel Barrit est de celles qui font la légende du WRC... Ce dimanche, je vous l'avoue, je viens de vivre un rêve de gosse.

Mais revenons 2 jours en arrière. Sur ce terrain très cassant et hyper piégeux, nous avions décidé de rouler avec pour objectif premier d'être à l'arrivée. Sur un rythme mesuré (mais Thierry roule toujours sur un bon rythme  ) , sans prendre des risques insensés... En Argentine, plus que partout ailleurs, pour finir premier, il faut d'abord... finir !

Nous évitions tous les pièges pour nous retrouver 3e vendredi soir, à 1 minute d'Evans. Un écart à priori impossible à combler à la régulière... les deux premières spéciales du samedi confirmaient le classement, puis dans la 12, nous reprenions 6 secondes. Trois spéciales et deux scratches plus tard, nous ne comptions plus que 30 secondes de retard. Et si... ? Et si c'était possible après tout ? Et si nous allions au bout de l'exploit ?

La suite, vous la connaissez, seconde après seconde, grâce à une Hyundai irréprochable (l'équipe a une nouvelle fois fait un boulot sans faille), chaussée de pneus Michelin hyper efficaces, nous parvenions à coiffer le pilote gallois sur le poteau à l'arrivée de la power stage pour nous imposer avec 7/10 de secondes d'avance ! 7/10 !!! Vous le croyez, ça ? 

Je tiens vraiment à saluer la perfomance incroyable d'Elfyn. Il a mené tout le rallye et il aurait mérité cette victoire autant que nous. Son tour viendra très vite, je n'en doute pas une seconde !

C'est pour ce genre d'émotions que je fais du rallye... je plains déjà ma fille Myrtie, quand son vieux père lui racontera pour la millième fois comment il a gagné le rallye d'Argentine 2017 avec moins d'une seconde d'avance  .

En attendant, je vous fixe rendez-vous au Portugal. Thierry et moi comptons bien continuer sur notre lancée et y signer un autre bon résultat.

A très bientôt,  

Nicolas

Vignette: 

Autres billets blog écrits par cet ambassadeur