Pour que demain soit meilleur 22/07/2020

Je suis heureuse de partager avec vous quelques extraits du livre.

"Nouvelles d’ailleurs"

L’auteur de ce texte raconte : Après des péripéties, il a, avec la jambe gauche amputée, il a atteint le Burkina Fasso et est devenu Burkinabé. De là, il recevait des nouvelles d’ailleurs, à savoir: de la Côte d’Ivoire. Pour que d’autres innocents ne vivent les mêmes affres, d’autres enfants ne deviennent orphelins, que d’autres familles ne soient divisées et que des vies ne soient détruites, il implore et ne demande que la paix, souhaite la paix à tous et à chacun, la paix même s’il a décidé de ne plus retourner en Côte d’Ivoire. Ce texte est un cri d’amour qui jaillissant du cœur d’un survivant des massacres ne demande,avec instance, que la restauration de la paix pour que d’autres puissent vivre plus heureux que lui.

"La paix: un médicament"

Pour des élections apaisées , les Ivoiriens et les résidents doivent diffuser la paix aérosol spray partout pour faire de la Côte d’Ivoire un havre et modèle de paix pour une Afrique forte et unie. La paix n’a besoin ni de médecin ni de pharmacie, elle se délivre partout et gratuitement.Ce texte est un appel à la conscientisation des Ivoiriens pour la promotion de la paix.

"Nous ne pouvons pas les abandonner"

Même s’il y avait des erreurs, les jeunes sont invités à se ressaisir, à mettre de côté leurs ego et intérêts pour faire régner la paix. A l'inverse des adultes et des aînés, ils doivent, pour continuer l’œuvre d’Houphouët Boigny, créer des hommes forts dans un pays de paix, s’engager àchanger les choses dans une bonne dynamique.Ce texte, appel à la conscientisation des jeunes pour qu’ils s’engagent à restaurer la Paix et l’Unité en Côte d’Ivoire, est une avancée vers la paix.

Vous souhaitez en lire plus et vous procurer le livre?

Merci de prendre contact avec livrecollectif.ci@gmail.com

 

 

Vignette: 

Autres billets blog écrits par cet ambassadeur