Vous êtes ici

Floriade Expo 2022 : le jardin régénératif de l’architecte namurois Nicolas Godelet

Le pavillon-jardin de la Belgique aux Floriades d'Almere (©NG-Lab)
Le pavillon-jardin de la Belgique aux Floriades d'Almere (©NG-Lab).

La Floriade a ouvert ses portes le 14 avril dernier pour six mois à Almere, aux Pays-Bas. Cette exposition horticole permet aux pays du monde entier de présenter leurs solutions les plus innovantes pour développer des villes vertes, thème de l’Expo cette année. Plus de deux millions de visiteurs y sont attendus. Le jardin et le pavillon belge ont été conçus par l’architecte namurois Nicolas Godelet, de renommée internationale et plus particulièrement en Chine où il vit et travaille depuis 20 ans. Son « jardin régénératif » à la fois esthétique et durable et son projet architecturé et géométrique ont séduit le jury. Vous pouvez l’admirer jusqu’au 9 octobre 2022.

Cette Expo est considérée comme l'une des plus importantes expositions horticoles au monde. Un événement végétal imposant où admirer des fleurs, des plantes, des légumes et des fruits en déambulant au sein des jardins et pavillons des pays participants ainsi qu’au sein du gigantesque complexe de serres et l'arboretum. 

Vous y découvrirez les solutions d'innovateurs néerlandais et étrangers qui rendent nos villes plus agréables, plus belles et plus durables. Nouvelles technologies, produits du futur et solutions pour l'urbanisation mondiale, l'approvisionnement alimentaire, la santé et l'extraction d'énergie sont au cœur de l’exposition. La Belgique participe sous le thème "Growing Green Cities" (Cultiver des villes vertes) avec son jardin typique Belge et y partage son expertise en matière d’industries horticoles et agricoles. 

C’est le projet du bureau « Nicolas Godelet architectes et ingénieurs » qui a remporté le concours lancé par la Belgique auprès des architectes et paysagistes et qui a donc dessiné le concept de jardin pour représenter notre pays pendant ces six mois. Un projet géométrique (cherchez les innombrables références au triangle) et naturel à l’image des jardins belges. Il s’agit d’un espace ludique et de détente où les familles pourront par exemple prendre le temps de s’essayer à des jeux en bois ou suivre le chemin des plantes comestibles.

L’architecture du pavillon belge a été pensée pour minimiser son impact environnemental. Chaque matériau choisi est complètement réutilisable ou dégradable, bas carbone, régénérable et naturel. Le bois, la terre, le chanvre ou le bioplastique compostable naturellement: tous ces éléments seront dissous ou recyclés à la fin de l’Expo. Avec la particularité que l’ensemble de ce paysage est également comestible à 70% !

C’est cette vision durable qui caractérise les projets de Nicolas Godelet. C’est déjà lui qui avait réalisé le pavillon jardin de la Belgique à la Floriade de Pékin en 2019. Il s’illustre depuis plus de 20 ans particulièrement en Chine avec des projets comme l’ Opéra National de Pékin, le pont Chang’An  ou encore la construction de la nouvelle Ambassade de Belgique à Beijing. Plus récemment, c’est sa conception d’une rampe de ski de 60 mètres de haut pour les JO de Pékin, le Big Air de Shougang qui a refait parler de lui. Ici encore il s’agit d’un projet de transformation du patrimoine industriel ambitieux puisqu’il vise à redonner une vie civile à une aciérie centenaire, à reconnecter la ville à la rivière Yongding et à reconstituer l'environnement naturel détérioré. 

 

Articles liés