• Affiche restez connectés

L'APEFE soutient les jeunes entrepreneurs22/05/2020

Améliorer l’emploi et l’auto-emploi des jeunes dans 4 régions du Maroc: c’est l’objectif d’AJI, le nouveau programme d’Appui aux Jeunes Initiatives de l’APEFE Wallonie-Bruxelles, en partenariat avec le Ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle et l’Agence Nationale de Promotion de l’emploi et des Compétences.

Le programme d’Appui aux Jeunes initiatives, Aji - “viens” en darija, s'adresse aux jeunes du Maroc âgés entre 18 et 35 ans intéressés par créer leur entreprise. Financé par l’Agence belge de développement Enabel, le programme de soutien à l'insertion professionnelle par l’entreprenariat est déployé dans les régions de l’Oriental, Daara Tafilalet, Fès-Meknès et Khénifra-Beni-Mellal pour la période 2020-2022.

L’accompagnement des jeunes est articulé en 5 phases.

  • La phase d’information : le programme AJI vise à mettre à disposition de la population cible les informations relatives à l'entreprenariat grâce à une communication de masse par le biais des réseaux sociaux tels que FacebookInstagramTwitter ou encore Linkedin. Une plateforme interactive est également envisagée pour la suite des activités. 
  • La phase de sensibilisation : l’objectif est d’agir sur le changement des croyances limitantes et des attitudes au profit d’un public plus restreint et déjà averti. Malgré le confinement, l’équipe AJI a déjà initié des ateliers de sensibilisation visant la promotion de l’esprit d’entreprendre au niveau territorial, en utilisant les moyens de communication digitale. “L’accompagnement commence dès la phase de sensibilisation. Certains partent, d’autres restent. Tout dépend de la volonté et de l’attitude des jeunes, face à l’aventure entrepreneuriale !” explique Aissam Grouh, chargé de communication du programme AJI au bureau Maroc de l’APEFE.
     
  • La phase de pré-création : ce stade comprend toute la matérialisation du projet d’entreprise, de l’idée de départ au démarrage des premières activités. L’équipe AJI peut aider un novice à réaliser son business plan, faire une analyse de marché, définir les éléments qui correspondent le mieux à son projet.
  • La phase de création : c’est le moment précis où le jeune entrepreneur passe à l’étape de la création effective, juridique et administrative de sa structure ou la concrétisation de ses premières activités de manière formelle.​
  • La phase de post création : il s’agit généralement des 24 mois qui suivent la création du projet, une phase cruciale dans la vie d’une activité entrepreneuriale. A ce stade, l’objectif du programme est d’accompagner les jeunes start-upers dans la gestion des différentes problématiques qu’ils rencontrent et les outiller au mieux afin de leur garantir une activité pérenne et rentable. ​

Il est clair que l’état d’urgence sanitaire a impacté le lancement du programme AJI, initialement prévu pour le mois de mars 2020. Toutefois, comme la digitalisation est parmi les principaux axes du programme, plusieurs activités ont déjà démarré en ligne. À titre d’exemple, nous pouvons citer le lancement d’un Hackathon de l’industrie et de l’innovation qui a démarré dans la région de Beni Mellal ou encore une visioconférence sur les modèles économiques innovants.

En attendant l’allègement de l'état d'urgence sanitaire et du confinement, plusieurs actions sont en préparation pour les 4 régions d’intervention. Parmi ces initiatives, on retrouve le développement de services et prestations innovants au profit des non diplômés par catégorie de chercheurs d'emploi tels que les NEET, les jeunes ruraux, les migrants ou encore le développement d’un module spécifique de sensibilisation à l’entrepreneuriat. Le but est de présenter aux jeunes des moyens ludiques d’apprentissage, de vulgariser et de simplifier l’initiation aux concepts du monde de l’entreprise.

Dans l’ensemble, les initiatives mises en place dans le cadre du programme AJI, visent à promouvoir l’esprit d’entreprendre des jeunes, l’amélioration des capacités entrepreneuriales des jeunes ciblés (pré et post création), l’amélioration de l’employabilité des jeunes non diplômés, la digitalisation de gestion de l’information, de la connaissance et de la communication et au renforcement du management participatif et multi partenarial territorial du programme.

Retrouvez notre chargé de communication du programme AJI au bureau Maroc de l’APEFE Wallonie-Bruxelles, Aissam Grouh, dans la capsule CONFINÉ juste au-dessus.

The Walloon plastics industry in the COVID-19 crisis 19/05/2020

In the context of the coronavirus crisis, the Walloon plastics industry cluster, ...
more
Jehan Liénart, CEO-Fondateur de Vésale Pharma

Probiotics from Vesalius Pharma to boost our immunity 19/05/2020

Mindful at its own level, and during this period of a scaling back of lockdown, to participate in the...
more