Importance des protocoles dans les relations (inter)nationales 27/11/2017

Importance des protocoles et étiquettes dans les relations (inter)nationales au Pérou.

Le Pérou est un pays en somme assez conservateur, même si des nouveaux courants d'idées, de nouveaux modus operandi s'installent. Si le tutoiement est parfois très, voire trop (selon les points de vue) rapide, les contacts apparemment faciles et de démultiplication, des secteurs entiers peuvent se verrouiller ou paraitre d'accès impossible. Il est clair que pour s'y générer un espace il faut des références et préserver, au minimum, les apparences.

Nous avons par ailleurs participé en novembre au XIV formum Interamericain de cérémonial organisé pendant trois jours au Pérou (dont c'était cette fois le tour) par APCER avec le concours d'Ambassades, d'institutions diverses, de Chambres de Commerce et autres personnalités.

Et si certains exposés sont particulièrement rhédibitoires, rébarbatifs ou de peu de sens même, d'autres nous éclairent sur des impairs à ne pas commettre, des passages obligés, des précautions vitales, etc.

Si en politique se fâcher durablement peut être de durée très variable, en entreprises et négoces internationaux, les préjudices peuvent s'avérer très coûteux voire générer des malentendus fermant des marchés.

Et si le "droit", le "légal", les avocats sont ci et là indispensables, la "forme" est souvent ici prudemment privilégiée, même par eux.

Il ne suffit donc pas toujours d'être dans son bon droit ou d'avoir raison. Connaître les arcanes culturelles et de société peut s'avérer, dans certains cas, déterminant.