XIII Sommet International de Commerce Extérieur au Pérou30/10/2018

Nonobstant certains réflexes protectionistes, populistes dans différentes parties du monde, le Pérou défend le multéralisme et l'ouverture.
Sa projection de croissance pour 2018 est de 3,9% avec la projection d'une petite contraction à 3,7% pour l'année 2019.
Bruxelles et la Wallonie doivent certainement y être plus que présentes car les grandes économies mondiales s'y ancrent de plus en plus avec la Chine qui est désormais le premier partenaire commercial du pays; mais préserve ses relations multilatérales avec les Etats-Unis et l'Union Européenne, tout en tentant de s'intégrer dans les groupes comme l'OCDE, mais se trouve aussi à l'initiative de nouveau comme l'Alliance Pacifique formée avec la Colombie, le Chili, et le Mexique et se préparant à accueillir bientôt l'Equateur.

La Belgique est un partenaire apprécié, même si le Pérou déplore la fin de sa coopération Technique après plus de 50 ans.
Elle fut les deux dernières années aussi l'invitée spéciale du salon du cacao et du chocolat pour son expertise dans la matière. D'ailleurs un certain nombre d'établissements présentent avec fierté, le détail d'utiliser pour certaines de leurs préparations du chocolat belge. Ceci dit le pays progresse à pas de géant en la matière. Son salon est selon divers spécialistes étrangers un des meilleurs et des plus grands dans le domaine. Il est donc plus qu'important de maintenir notre positionnement et de maintenir la Belgique (la Wallonie et Bruxelles) sous les projecteurs et de montrer les autres secteurs de spécialisation et expertise qui sont les nôtres. Sachant que la bière est aussi un produit où le renom belge est reconnu dans le pays où des bières belges sont importées même si pas encore en quantités suffisantes.
Et ceci nous parait une option sérieuse dans un des pays à l'économie la plus stable d'Amérique du Sud.